Plateau d’Ambel et Col de la Bataille

Voilà qu’après une semaine dans la Drôme dont quelques jours dans le Vercors Sud, je n’ai publié aucune photo de ce périple ! Il a fait pourtant très beau, on a vu de belles choses… Il faut corriger ça tout de suite !

Céline sur la crête de la montagne d'Ambel

Céline sur le chemin de la Pierre de l’Ours

Col de la bataille

Route du col de la Bataille

Chevaux à l'horizon

Chevaux à l’horizon, sur le plateau d’Ambel

Voilà une série plutôt homogène : photos prises le même jour à des endroits assez proches. Le col de la Bataille est un des rares accès au Vercors Sud, véritable forteresse entourée de falaises.

Une fois le col passé, la route passe sur les pentes du roc de Toulau pour donner accès au plateau d’Ambel. Celui‐ci se termine au sud par la tête de la Dame (1508m) au bout d’une longue (et large) prairie verdoyante, pâturages pour bovins en été.

En remontant la crête de la montagne d’Ambel qui borde le plateau à l’Est, on peut aller voir la pierre de l’Ours à la mémoire de deux bûcherons qui sauvèrent d’un ours le roi de France (je n’ai pas retenu l’année ni le nom de ces bûcherons, si vous avez l’info…).

[Edit 15/07/08] : ’Pa nous explique toute cette histoire.

Commentaires

6 Comments sur « Plateau d’Ambel et Col de la Bataille »

  1. AL dit :

    Ni hao !

    Je sais maintenant ou Win XP a pris son papier peint par defaut !

  2. Gautreau parents dit :

    Voilà un grand bol d’air avec ces belles photos !

    Pour l’histoire de l’ours, cela se passe au 12ème siècle entre 1215 et 1123 sous le règne de Philippe Auguste. ce n’est pas lui mais très certainement le prince Dauphin du Viennois, le futur Guignes VII qui fut acteur dans cet épisode. Les deux bûcherons étaient Michel BOUILLANNE et François RICHAUD, charbonniers et paysans de la vallée de Quint.
    Le Dauphin, séparé de sa suite, se trouva en perdition face à l’animal blessé au flanc quand les deux hommes sortirent de la forêt de Malatra leur hâche à la main. BOUILLANNE trancha une patte à l’ours puis RICHAUD l’asséna d’un coup sur la tête si violent qu’il l’étendit mort à ses pieds.
    Le Dauphin, plein de reconnaissance, offrit de l’or à ses libérateurs ; mais il refusèrent avec fierté, en déclarant que le dévouement ne se paye pas. Le prince ému les embrassa puis les fit chevaliers.
    On raconte que ces nouveaux nobles continuèrent à exercer leur modeste métier dans les bois. Certains de leur descendants devinrent verriers, une des professions réservée à la noblesse. Leurs armoiries étaient «d’azur à la patte d’ours au naturel griffée d’or» et leur devise «Constance».
    Au 18ème siècle de nombreux membres de ces deux familles protestantes furent persécutés et déchus de leur noblesse ou contraints d’émigrer. En 1987, les descendants des BOUILLANNE et RICHAUD créèrent une association basée à St‐Julien‐en‐Quint, qui regroupe plusieurs centaines de membres. Un grand nombre d’entre eux vit au Canada ou Jean‐Marc BOUILLANNE s’installa en 1735.

    Tiré des deux sources suivantes :

    • ’La Drôme insolite’ historique, anecdotique, statistique, etc, par Pierre PALENGAT, 1999, PAGES 467–468
    • ’Le Vercors’ par Fabian DA COSTA & Patrick MARCAIS, 1990, page 114

    J’ai aussi repéré un site intéressant avec le détail topographique de ce secteur.
    http://www.geol-alp.com/h_vercors/lieux_vercors/ambel.html

    Pa

  3. Ghusse dit :

    Je crois que tu as fourni plus que des précisions, merci beaucoup pour cette explication.

    Ça concorde avec ce que m’avait raconté Jean Paul qui connait bien le coin.

  4. Spica dit :

    Ah oui, le fond d’écran de Win XP ! Mais en moins saturé quand même… Bon, je crois qu’il est temps d’aller faire un tour en montagne, ça me manque.

  5. Gautreau parents dit :

    Je viens de vérifier qu’il ne pouvait effectivement pas s’agir du roi de France car à cette époque le Dauphiné (et d’ailleurs toute la partie actuelle Bourgogne‐Provence de la France) ne faisait pas partie du Royaume de France mais du Saint‐Empire‐Germanique.

    Pa

  6. Ghusse dit :

    Au prochain qui me cause de fond d’écran windows XP en voyant cette photo … Je m’énerve.

    @Pa : merci encore pour ces précisions !

Laisser un commentaire