L’iphone : la fin de l’iTunes Music Store ?

Apple a mis en service l’iTunes Music Store en avril 2003 aux États‐Unis pour vendre de la musique aux possesseurs d’iPod. Au début de l’anné 2008e, l’ITMS avait vendu en totalité 4 milliards de titres.

À $1 le titre, cela fait quand même approximativement un chiffre d’affaires de 4 milliards de dollars [1]. C’est quand même pas mal.

Vous n’êtes pas sans savoir que la nouveauté chez apple depuis janvier 2007 s’appelle iPhone. La première version vient d’être remplacée par l’iPhone 3G, et le système d’exploitation de ces petits joujoux vient de passer à la version 2.0.

Ce nouveau système d’exploitation sur les iPhone permet d’installer des applications via l’AppStore qu’Apple a mis en place récemment. Une sorte d’iTunes Music Store pour distribuer (et vendre) des applications pour le téléphone d’Apple.

Pandora a déja créé son application pour iPhone. Pour mémoire, Pandora est un site absolument génial pour découvrir et écouter de la musique, malheureusement uniquement accessible depuis les US.

Cette application permet d’écouter de la musique en streaming depuis son iPhone ! Tout ça gratuitement, et via la connexion internet illimitée qui vient avec le forfait !

Apple est pressé de toutes parts depuis l’annonce pour permettre à l’utilisateur d’installer un plugin flash sur son téléphone. Or flash est le support de tous les sites de streaming comme youTube pour la vidéo ou deezer pour la musique.

Ajouter flash dans l’iPhone équivaudrait à se tirer une balle dans le pied, puisque les utilisateurs pourront écouter de la musique en balade, gratuitement, avec un catalogue très important. Une version des sites web optimisée pour l’affichage des iPhone suffirait à rendre l’iTMS presque complètement sans intérêt [2].

De toute façon, au final, les sites de streaming musical tels que deezer ou last.fm finiront par proposer leur propre application pour iPhone pour écouter de la musique en streaming, comme l’a déjà fait Pandora. La question de l’ajout ou non de flash sur le navigateur ne sera plus qu’un souvenir, et l’iTMS aussi.

Apple a voulu se protéger de toutes part avant de lancer son kit de développement et l’AppStore : NDA imposé aux développeurs, impossibilité de créer un logiciel de guidage GPS, interdiction d’exécution d’applications en tâche de fond, interdiction de proposer une application qui permet d’installer du code non contrôlé (par exemple Firefox qui permet d’ajouter des plugins).

Mais il aurait été plus judicieux d’interdire les applications de streaming !


  1. Un peu moins car on peut se douter que des albums ont été vendus, or leur prix est de $10 et ils contiennent en général plus de 10 pistes. Mais l’ordre de grandeur doit être bon. (retour)
  2. Restent les cas où vous n’êtes pas connecté ni à un réseau 3G, ni à un réseau wifi. Pour un usage urbain ces situation sont de moins en moins courantes, seuls les tunnels de métro peuvent poser soucis. (retour)

Commentaires

4 Comments sur « L’iphone : la fin de l’iTunes Music Store ? »

  1. Tim dit :

    Oui et non, en tirant le marché vers le haut, Apple facilite également l’accession à son service de vente en ligne ce qui revient à un mal pour un bien.

    Pour le moment les opérateurs téléphoniques jouent le jeu d’Apple. Si on lit les petites lignes, les forfaits illimités sont en fait bridés (à 64Kbits/s en descente et 16Kbits/s en montée) à partir d’un certain nombre de Megs de transfert de données par mois. Si cette limite doit être ridiculement haute dans le cas d’une utilisation «classique», dans le cas du streaming ou de la VoIP on atteint très vite des sommets…

    Mais à long terme c’est certain qu’à tirer la technologie vers le haut, les barrières vont tomber… je fais confiance à Apple pour avoir un nouveau service spécialement paré pour être lancé au moment où ils laisseront les dites barrières tomber!

  2. Tim dit :

    Apple a encore et toujours une balle dans son camp: la musique qui est sur ton iPhone/Pod/Prout n’est dépendante d’aucun réseau.

    Comment est la couverture 3G en Europe? Comment ça se passe dans le métro? Etc.

    Grrr… si Apple faisait pression sur les opérateurs pour filer des forfaits à un prix décent je pourrais tester ça personnellement 🙁

  3. Ghusse dit :

    À tester … Mais pour le métro tu peux écouter des épisodes de baladodiffusion.

    Sincèrement, la couverture 3G ne peut aller qu’en s’améliorant. Même si aujourd’hui je ne vois pas l’iTMS fermer, je pense que ça peut entraîner un fléchissement.

    Ce que je voulais souligner, c’est que de nouvelles pratiques d’écoute de la musique apparaissent encore. Et ceux qui voyaient l’offre payante en ligne telle que l’iTMS comme LA solution se retrouvent encore avec une situation qui va changer.

    Tu rentres chez toi, tu veux de la musique ? Ton ordi est relié à la chaine hifi. Ouverture du navigateur sur deezer, pandora ou autre et tu as les titres que tu veux.

    En voiture, tu branches ton iPhone sur l’autoradio et tu lances la petite appli pandora et tu as ta musique !

    Dans le métro, ça pourrait aussi marcher grâce aux miracles du streaming et de la mise en tampon. Pour te marrer, tu peux aller sur deezer, lancer une musique et couper l’accès réseau. Tu verras que ça continue à jouer !

    Les CD dans tout ça ? Et les mp3 payants ?

Laisser un commentaire